TNB

DSC_0408

Le Théâtre National de Bretagne entame cette saison une nouvelle page de son histoire artistique.
Cette « mutation » opérée par un artiste à la tête du TNB, Arthur Nauzyciel, entouré de 16 artistes associés, invite à repenser le lien au public et plus largement la façon dont le TNB souhaite accueillir les spectateurs.
Le projet consiste à traduire au cœur même du bâtiment cette volonté de renouvellement et d’ouverture à travers 2 axes majeurs :
1 – l’étude et l’analyse de l’existant avec rédaction d’une série d’actions possibles
2 – engager un changement « esthétique » et « fonctionnel » des espaces publics

urbagone a été choisi pour repenser et expérimenter de nouvelles formes d’accueil et d’appropriation des espaces publics dans ses murs. D’une certaine façon, il s’agit de mettre en adéquation le projet artistique développé par Arthur Nauzyciel et les espaces du TNB : abattre certains murs symboliques pour l’ensemble des usagers, publics et professionnels.


UNE NOUVELLE IDENTITÉ VISUELLE


36_59f202c318000

 M/M Paris


DES DESIGNERS EN RÉSIDENCE


01 urbagone au TNB

Guillaume Denaud / Dans les dents

Un certain nombre d’outils et de rendez-vous aux formats divers ont été mis en place afin d’échanger, de pratiquer, de nourrir le projet et son analyse.
La présence de notre collectif  in situ et de nombreuses rencontres avec les équipes techniques et administratives, les artistes et les publics, a permis d’observer les rythmes d’usages, les appropriations, les attentes et habitudes, dans des temporalités diverses.
L’ensemble de ces aménagements va se réaliser progressivement, selon les contraintes de calendrier, en s’adaptant aux envies et en s’ajustant aux besoins, pour inviter les usagers  à occuper le TNB différemment, à y venir en dehors des temps de représentations pour des moments de rencontres, d’ateliers, de travail, de repos qui lui permettront de se réapproprier ce lieu, d’y être accueilli et de s’en saisir de façon plus continue.

Nous avons construit au fur et à mesure des jours passés au travail sur ces espaces, une liste des offres et des usages existants au TNB que nous avons complété avec des propositions à intégrer pour le nouveau projet. Ce répertoire, non exhaustif, constitue la base de notre proposition, qui concerne pour la prestation intellectuelle l’ensemble des espaces accueillant du public, l’école et une partie des bureaux administratifs ( niveaux 4 et 5 ).
Il s’agit d’un constat de l’existant accompagné de pistes de réflexion et de choix artistiques plus engagés afin de leur donner notre vision pour l’avenir des espaces publics du TNB.
Ce répertoire va se dessiner dans les prochaines semaines et prendre forme dans un objectif premier, celui de requalifier l’ensemble du RDC du TNB. Bien sûr, ce travail artistique et architectural devra et ne sera pertinent que s’il est accompagné d’un nouveau regard et donc d’une nouvelle gestion de ces espaces.
L’équipe du TNB doit garder cette donnée fondamentale à l’esprit car cette nouvelle configuration et ce nouveau dialogue souhaité avec le public ne se fera qu’à la condition d’un engagement total, bienveillant et organisé, de l’équipe, dans ces changements.

à suivre …

phonographe

00

Le Bon Accueil / urbagone / école André Chédid Villejean
Le projet s’inscrit dans la continuité du travail mené par le Bon Accueil, lieu d’arts depuis 2008 proposant expositions, performances, ateliers sonores, résidences d’artistes utilisant comme médium le son, ou dont le travail est nettement influencé par les musiques populaires, allant de la musique folk aux musiques électroniques minimales.

 

Pour ce projet, nous nous sommes retrouvés autour d’un objet réunissant des recherches dans les domaines du son, du design d’objet et du design graphique: le phonographe.
Nous avons donc accompagner les élèves dans le développement d’une identité visuelle singulière liée à cet objet: un travail basé sur :
– des patrons développant des techniques de pliages et d’assemblages spécifiques pour les cônes de papier
– des recherches graphiques, sur des formes géométriques et des motifs permettant l’abstraction pour retrouver un lien émotionnel avec la musique, afin de réaliser des tampons qui illustreront les cônes des phonographes
Chaque atelier a fait l’objet d’un dispositif immersif qui a plongé les enfants dans un univers particulier: scénographie de l’espace / accompagnement sonores et visuels / approches sensibles.

IMPRESSION PLANCHE 1IMG_20170203_092138276IMG_20170119_145737607IMG_20170203_112043362IMG_20170331_134437758IMG_20170203_114348517IMG_20170203_11534948702IMG_20170331_133027742IMG_20170331_152812051IMG_20170331_145608448IMPRESSION PLANCHE 2.jpg

résidence lycée Ozanam #2

Démarche du projet année#2  -2016-2017
« Fabriquer un ordinaire singulier »

La deuxième année a pris une autre forme, elle a été l’opportunité pour les élèves de découvrir une autre dimension de la résidence artistique avec un format et une présence différente au lycée. urbagone s’est installé dans les locaux dans une forme plus proche de la résidence immersive / IN-SITU à raison d’une journée 1/2 par semaine.
Cette immersion au sein de l’établissement a permis d’être installé dans une forme de quotidienneté, de connaître et de faire connaître le projet à un plus grand nombre.

Différentes séances autour de la méthodologie de recherche, de l’analyse, de l’expression individuelle ont été mises en place en restant accessible mais exigeant. Pour les élèves, le champs de l’art est l’occasion d’expérimenter une singularité d’approche et de s’exercer à une démarche de conception voire de conceptualisation en se construisant un regard critique nourrit de références et de recherches. Un concours a ensuite permis de sélectionner les projets les plus pertinents qui ont été dans un second temps approfondis et redessinés par urbagone dans l’objectif d’une réalisation.

Cette phase du projet a été accompagnée par des temps de présentation, afin de sensibiliser les élèves à la démarche globale de projet en intégrant les dimensions incontournables : concept, économie, écologie et méthodologie de production.

01 photographe
01 lycee fini04 photographe
02 lycee finiIMG_20160916_112212098


Phase 1 : Méthodologie & expression

photos portes ouverts10

Dans cette phase, 3 séances avec les élèves sont prévues, à raison de 4h / séance.
Le format, pour cette année, se rapproche de celui d’un atelier d’école d’art ou d’architecture. Pour chaque séance, les élèves sont tout d’abord dirigés dans un objectif de séance, un temps de discussion et d’apport de références introduit l’après-midi, puis ils travaillent en autonomie pour atteindre l’objectif donné avec un temps spécifique de discussion avec l’un des artistes présent.


Phase 2 : Pertinence & choix ( concours )

03 photos lycee ozanam urbagone

Approfondir le volet 4 de la résidence de 2015-2016 à savoir « de la perception à l’expression » comprendre la démarche artistique et s’en nourrir pour intégrer son projet dans une vision plus transversale et trouver des moyens d’expression adaptés et pertinents pour le mettre en œuvre.
Accepter le doute de l’aventure créatrice, apparaît comme une valeur positive. Échapper à la conception rationaliste, choisir ses propres règles pour définir son projet et en trouver une expression individuelle.


Phase 3 : Sélection et réalisation

01 photos lycee ozanam urbagone

1 – Un concours a permis de sélectionner les projets les plus pertinents.
Ils ont été dans un second temps approfondis et redessiné par urbagone dans l’objectif d’une réalisation: conceptualisation > esquisse > APS/APD > dessin d’exécution.
Cette phase du projet a été accompagnée par des temps de présentation, afin de sensibiliser les élèves à la démarche globale de projet en intégrant les dimensions incontournables: concept, économie, écologie et méthodologie de production.
2- les 21, 22 et 23 Novembre 2016 : 3 jours workshop dans l’objectif d’une production pour une intervention globale sur l’espace du grand hall (Galilée) du lycée technique et professionnel contribuant à une forme de revalorisation de cet espace ont été menées : requalification et donc réappropriation par les élèves à un moment clé de la transformation du lycée. Ces journées n’ont pas suffi et plutôt que de revoir les ambitions, les autres classes ont été sollicités afin d’intégrer de projet dans la phase d’exécution.


Cette oeuvre, entre installation et intervention architecturale, témoigne d’une valorisation des savoir-faire manuels liés au bois, réinterprétés dans une écriture contemporaine et volontairement décalée des codes et registres formels que l’on trouve ordinairement dans ces espaces dédiés aux scolaires. Elle offre également des «usages», entre art et architecture, mettant en jeu sa relation à l’environnement, l’oeuvre se mesure au lieu où elle «s’expose», l’environnement devient une composante à part entière, elle est alors conçue en fonction d’un lieu particulier avec lequel elle entre en relation.

Que fabrique-t-on alors ?

Ici, le hall du lycée devient support à requestionnement et dans cette installation ou les individus circulent, circulent aussi de la poésie, de la pensée et de l’esprit critique.

résidence lycée Ozanam #1

Résidence année #1
2016-2017

Dans le cadre de deux années de résidence artistique et culturelle au lycée Ozanam, urbagone a sensibilisé les élèves de la section TMA ( Technicien Menuisier Agenceur ) à la démarche de création. De cette présence, sont nés le désir et une commande : proposer une installation pérenne pour l’espace du hall Galilée, lieu pivot des sections professionnelles dans un lycée en pleine fusion, s’apprêtant à accueillir dans ces nouveaux locaux les filières tertiaires du lycée Sainte Thérèse.
Lors de la première année de résidence, l’objectif était simple, faire découvrir et expérimenter ensemble les champs de pratique d’urbagone : art / architecture / design : par la découverte de leurs outils de travail, la visite d’expositions ou de lieux ressources, l’expérimentation de protocoles visant à vivre des expériences individuelles et collectives questionnant leur rapport à l’espace et un exercice de mise en situation contextualisé.
Les objectifs de la première année ont été atteints aussi bien dans les formes d’expérimentations sensibles que dans l’enrichissement culturel. L’équipe a su s’ajuster au groupe et à sa capacité de progression, au fur et à mesure des séances pour laisser place à une expression finale exigeante, tant dans l’approche que dans le résultat formel.

lycee ozanam 1

Objectifs pédagogiques, artistiques et culturels du projet :
→ participer à la formation de l’élève, l’accompagner dans l’exercice de son sens critique;
→ enrichir les ouvertures culturelles, favoriser plus de transversalité dans les disciplines,
→ se repérer dans l’espace et dans le temps,
→ enrichir et développer l’imaginaire créatif,
→ découvrir la pratique d’artistes et leurs univers,
→ participer à un processus de création, individuel et collectif, et mettre à profit ce travail dans un but commun : recherches documentaires, analyse de références nécessaires à l’élaboration d’un projet artistique, visites d’expo ou de sites…
→ développer une argumentation, acquérir du vocabulaire, trouver des outils et modes de représentation / d’expression adaptés,
→ mener une expérience artistique et culturelle de A à Z : associer la technique professionnelle à la création artistique pour produire une oeuvre > de sa conceptualisation à sa réalisation,
→ communiquer sur le projet,
→ participer activement à la re-qualification et la re-valorisation de l’espace du lycée,
responsabilisation de l’élève en tant qu’acteur dans la vie de son école, son quartier, sa ville >> initier une conscience citoyenne.

/Users/virginiefevrier/Desktop/lycee osanam 2.dwg

Groupe d’élèves ou classe(s) concernés :
1ere TMA bac pro technicien menuisier agenceur (2015-2016) et indirectement tous les élèves de l’établissement.
Nombre d’élèves concernés : 29 élèves acteurs du projet

image generale du projetDSC_244515 atelier 903 atelier 904 atelier 909 atelier 9 copie

 

atelier pro

résidence DAA

logo des 3 noir

CO design-er

Qu’est-ce que c’est, une résidence croisée entre art, design et architecture ? Que questionne-t-on ? Comment co-développer le projet ? Intégrer les publics dans la démarche, adapter et permettre l’évolution de la commande initiale, réfléchir à une économie de projet globale ? Que produit-on ? …

Un objet, une micro-architecture, une méthodologie, une œuvre  … Et bien d’autres sujets, abordés ensemble, à travers nos expériences, nos sensibilités, nos questionnements…

schema general

Pourquoi ?

une résidence DAA
Design – Architecture – Art
pour concevoir et réaliser une installation ( mobiliers/objets) pour l’espace vie du citoyen

Mais pas que…

Dans une démarche de “co-construction” de projet, l’équipe de la résidence DAA invite les publics – salariés et usagers – à participer à cette expérience.

Avec qui ?

urbagone > 1 architecte / plasticienne + 1 designer / plasticien
studio mAAb > 2 architectes / designers
pelleteurs de nuages > un atelier communautaire … et l’équipe des Champs Libres autour de la démarche 4C avec Eric Pichard, Angélique Robert, Samuel Bausson et Manuel Moreau.

Comment ?

– notre équipe en résidence, installée sur place à l’étage vie du citoyen, afin d’informer et de mettre en partage le projet tout au long du processus de recherches / actions.
– une équipe de volontaires des Champs Libres, peut-être vous (?) mobilisée sur des temps de recherches et d’expérimentations afin de co-définir le projet : collecter de la matière, évoquer des idées, partager des envies, rêver des folies…
– des ateliers ouverts proposés aux publics / usagers des Champs Libres afin de se retrouver autour de temps de rencontres / actions. Nous aborderons le projet en cours, les questions et enjeux qui le traverse : architecture et espace, corps en mouvement, design…

Mais encore…

Une invitation au partage afin de « construire » une culture commune et d’encourager la
créativité. Il s’agit autant de redonner du sens que d’envisager la production comme une richesse investie d’une charge sensible, intellectuelle, sociale et/ou culturelle dans une démarche collaborative, réflexive et sensible.

 

axo VDC presentation

Entre septembre 2016 et octobre 2017, dans le cadre d’une commande artistique pour la réalisation d’un dispositif d’accueil, d’accès aux droits et à l’information culturelle, nous avons développé un projet avec l’équipe de la bibliothèque des Champs Libres, équipement culturel et artistique rennais en collaboration avec studio mAAb et l’atelier pelleteurs de nuages.

Pendant 4 mois de résidence INSITU où nous avons rencontré les équipes des Champs Libres au quotidien et lors d’ateliers dédiés au pro, aux directions des Champs libres, aux publics sur divers propositions : ateliers spécifiques de fabrication, performance…etc Nous sommes installés dans l’espace vie du citoyen des Champs Libres, avec cette démarche spécifique, celle d’œuvrer ensemble pour le projet dans un partage d’expériences et d’expertises constant.

Nous avons multiplié les formes et les invitations, pour garder de la poésie dans nos échanges, tout en énonçant collectivement nos besoins et nos envies…presentation APSpresentation direction CL

le projet a été débattu, négocié, enrichi, partagé, approprié… de la commande initiale : une création originale pour une borne d’accueil, un dispositif d’information culturelle et une cabine « infos sociales » pour l’espace vie du citoyen de la bibliothèque des Champs Libres le projet est né : une proposition collective, originale et singulière, cohérente avec nos besoins et nos objectifs…

support image CL

De cette résidence s’en est résulté le projet DAA des Champs Libres.

concours Lieu Unique

Concours lancé par le Lieu Unique – Nantes pour la conception du meuble DJVJ

urbagone virginie février / sébastien ribreau et emmanuelle Jolivet scénographe

janvier 2014 – lauréats – projet sans suite concours meuble DJVJ LU RENDU FINAL impression RENDU FINAL impressionRENDU FINAL impression meuble DJVJ 3D2 RENDU FINAL impression RENDU FINAL impression